Témoignage

Allions nos ingénieries pour sauver l’industrie

Scroll

Tribune de Franck Vigot, Président du département automobile de SEGULA

Le marché automobile cumule à l’évidence un grand nombre des facteurs déterminants de l’industrie : marché complexe, exigences de qualité, ruptures technologiques, contraintes économiques, réglementaires, environnementales… Bref, cette industrie à la fois mature et à la pointe de l’innovation regroupe tous les arguments, et surtout toutes les compétences, méthodes, et technologies pour enrichir significativement les autres domaines industriels… surtout en période de crise, et pour peu que l’on sache créer les bonnes conditions organisationnelles et humaines à ces synergies.

L’automobile : une industrie complète et source d’inspiration

Rares sont les secteurs regroupant une telle variété de métiers et compétences : des stylistes aux programmeurs de robots, en passant par la conception de pièces 3D ou la modélisation de flux, ou encore les conducteurs d’essais de prototypes, les architectes de lignes de production, les experts de la sous-traitance, etc. Plus fort encore, ces professionnels doivent travailler de concert, en parallèle, pour développer une voiture en quelques dizaines de semaines, produite ensuite à des cadences de l’ordre d’une unité à la minute !

Pour y parvenir, constructeurs, ingénieristes et sous-traitants ont façonné au fil du temps des outils et méthodes de co-construction, permettant par exemple de garantir la faisabilité technique et industrielle très en amont, ou encore de concevoir des systèmes et sous-systèmes fonctionnels du premier coup (le « bon direct » dans notre jargon).

Enfin, la compétitivité du secteur a poussé toute la filière à travailler à coûts serrés et marges réduites, tout en respectant d’innombrables contraintes normatives et réglementaires, en particulier pour la sécurité et l’environnement. Contraintes apparaissant ou s’intensifiant aujourd’hui dans les autres domaines industriels.

Voir la crise comme une opportunité de se réinventer

La crise actuelle décuple bien sûr l’impact de ces contraintes. Les pouvoirs publics y voient l’occasion de renforcer certaines réglementations. L’économie se dessine plus que jamais incertaine. Les industriels peuvent cependant choisir de voir l’opportunité plus que le risque, et tirer profit de l’ouverture des frontières entre des secteurs industriels, qui s’ignoraient jusqu’alors. C’est ce que nous avons fait en rapprochant les besoins aigus d’Intersurgical, fabricant de dispositifs médicaux, de nos savoir-faire en automobile, pour concevoir et construire 10 chaînes de production de filtres respiratoires en 6 semaines au lieu de… 6 mois[1] ! Les clés du succès ? Une co-construction produit-process dès la conception, l’avancée des sous-projets en parallèle, et nos compétences et outils en rhéologie (c’est à dire l’étude de la déformation et de l’écoulement de la matière sous contrainte, ici les flux de matière plastique dans les moules).

Poser des ponts entre les secteurs et les métiers

Au-delà de cet exemple ponctuel directement lié à la crise du Covid-19, nous pensons sincèrement que l’automobile peut, et même doit, apporter ses pratiques aux autres secteurs. Il peut s’agir de méthodes de travail, comme l’agilité, la co-construction, l’intégration amont des chaînes industrielles ; d’expertises, comme la flexibilité des lignes de production, qui doivent désormais accueillir différents produits sans reconfiguration, et autoriser le « travail à cœur ouvert » pour la maintenance ; d’expérience, comme la gestion des ruptures de la supply chain, que nous maîtrisons notamment grâce à un réseau international de fournisseurs ; et bien sûr de compétences scientifiques et technologiques directement liées à l’automobile.

De plus, certains enjeux transversaux comme l’intégration de normes multiples et parfois difficiles à faire coexister, ou encore la transition énergétique/écologique, sont traités par l’industrie automobile depuis plus d’une décennie. Nous disposons donc d’une solide expérience et de solutions clés en main adaptables à d’autres industries.

N’oublions pas enfin que cette transversalité multidisciplinaire que nous appelons de nos vœux ne peut voir le jour qu’à l’aide de ponts entre les métiers, les secteurs, les disciplines : l’échange harmonieux entre acteurs est pour nous aussi important que l’expertise.

Nous appelons ainsi les industriels à nous rejoindre dans cette volonté d’interdisciplinarité, plus encore aujourd’hui, afin de progresser ensemble vers une industrie plus ouverte, plus innovante, et in fine, plus efficiente. Nous avons beaucoup à nous apporter !

[1] Cf : https://www.segulatechnologies.com/fr/actualites/segula-et-intersurgical-sassocient-pour-fournir-des-filtres-respiratoires-au-ministere-de-la-sante/

Cliquez ici pour voir l’article sur LinkedIn

0 (2)
Mobile Pour une meilleure navigation

Retournez votre tablette